Une histoire populaire du football, le mouvement de supporters "ultra"dans les tribunes des stades

Rencontre avec Mickaël Correia

Présentation/Rencontre
"une histoire populaire du football" Mickaël Correia, éditions la découverte, 2018.

Saviez-vous que le slogan ACAB a été popularisé sur les stades anglais dans les années 1980 ? Que les supporters de foot ont joué un rôle déterminant dans l'occupation des places Tahrir en 2011 ou Taksim en 2013 ? Ou encore que les tribunes des stades ont été et demeurent le laboratoire des nouvelles pratiques de répression policière (videosurveillance, fichage électronique, délits spécifique, etc.)

Né dans l'effervescence politique de l'Italie des années 1970, le mouvement de supporters "ultra" se répand depuis trente ans comme une trainée de poudre dans les tribunes des stades de football.

Véritable mouvement culturel populaire, le supportérisme radical des ultras, à travers ses animations visuelles dans les stades, ses chants et ses revendications anti-autoritaires, incarne aujourd'hui de plus en plus un contre-pouvoir face à la marchandisation croissante du football et à la répression policière dans et aux dehors des enceintes sportives.

A contre-pied des clichés sur les supporters de foot, Mickaël Correia, auteur d' Une Histoire Populaire du Football, propose pour sa venue à la librairie de dresser le portrait de la trop méconnue culture ultra, depuis ses pratiques puisées dans le mouvement autonome italien des années 1970 jusqu'à son rôle déterminant dans les Printemps arabes de 2011, sans oublier un détour par les mouvements sociaux en cours.


"De l’Angleterre à la Palestine, de l’Allemagne au Mexique, du Brésil à l’Égypte, de la France à l’Afrique du Sud, ce livre raconte une autre histoire du ballon rond, depuis ses origines jusqu’à nos jours.

Le football ne se résume pas au foot-business : depuis plus d’un siècle, il a été un puissant instrument d’émancipation pour les ouvriers, les féministes, les militants anticolonialistes, les jeunes des quartiers populaires et les contestataires du monde entier.

L’auteur retrace le destin de celles et ceux qui, pratiquant ce sport populaire au quotidien, en professionnels ou en amateurs, ont trop longtemps été éclipsés par les équipes stars et les légendes dorées. Prenant à contre-pied les clichés sur les supporters de foot, il raconte aussi l’étonnante histoire des contre-cultures footballistiques nées après la Seconde Guerre mondiale, des hooligans anglais jusqu’aux ultras qui ont joué un rôle central dans les printemps arabes de 2011. En proposant une histoire « par en bas », en s’attachant à donner la parole à tous les protagonistes de cette épopée, Mickaël Correia rappelle que le football peut être aussi généreux que subversif." (4ème de couverture du livre)

Des extraits du livre sont en ligne:

Mickaël Correia est journaliste indépendant. Il participe à la fabrication collective du mensuel de critique sociale CQFD et de la revue Jef Klak.

Tables des matières du livre:

Introduction. Terrains de foot, terrains de lutte

L’autre face du football

Social Football Club

I / Défendre. Résistances ouvrières contre l’ordre bourgeois

1. Et le football fut. Ballons émeutiers et contrôle social

Violence politique et justice populaire

Entre répression et domestication

Un football sous enclosures

2. Normaliser les corps, modeler les esprits. Naissance d’un sport industriel

Former les

gentlemen

Des « machines bien huilées »

3. Le jeu du peuple. Le football comme trait culturel de la working class

La « première place dans le cœur du peuple »

Passe décisive

« The Outcast FC »

Football Railway Company

4. Les Munitionnettes. L’épopée des premières footballeuses britanniques

Sous le joug de la domination masculine

Des chaînes de montage aux terrains verts

« De bien meilleures frappeuses »

Rappel à l’ordre masculin

5. Classe contre classe. Le football ouvrier en France, extension du domaine de la lutte

Phobie sociale, valeurs martiales

Jouer plus pour travailler plus

Un nouveau terrain de lutte ?

Balle au pied, poing levé

Vers un football antifasciste

II / Attaquer. À l’assaut des dictatures

6. « Une petite façon de dire “non” ».

Italie, URSS, Espagne : les stades dans les régimes totalitaires

Chemises noires et maillots bleus

Entre sport-spectacle et spectacle fasciste

Un indomptable football soviétique

« À bas les flics ! »

Real politique

Le Camp Nou, un refuge de la résistance antifranquiste

7. Balle au pied contre main de fer. Résistances footballistiques à la domination nazie

Un nouveau football pour une Nouvelle Allemagne

Un grain de sable dans la machine à propagande

Un homme de papier face au régime de fer

Le « Match de la Mort »

Résistances en eaux troubles

Football clandestin, armes au poing

8. La « démocratie corinthiane ». Ballon rond et autogestion contre la dictature brésilienne

Rompre avec l’ordre établi

Maillot antiautoritaire

Déborder la junte militaire

9. En première ligne, place Tahrir. Les supporters Ultras Ahlawy au cœur de la révolution égyptienne de 2011

De l’anticolonialisme à la mise sous tutelle

Une jeunesse autonome

Tous à Tahrir !

« Oh, Conseil des Salauds »

Irrécupérables

III / Dribbler. Déjouer le colonialisme 10. Le Onze de l’indépendance algérienne.

Une lutte de libération en crampons

Football et libération nationale

L’échappée belle

Fellaghas du ballon

11. Quand la Palestine occupe le terrain. Le football, une arme politique aux mains du peuple palestinien

Restrictions de mouvement

Le parcours du combattant

Un terrain contesté

Carton rouge antiapartheid

Un football gazaoui par la bande

12. Dribbler, un art décolonial. Identités afro-brésiliennes et résistances indigènes dans le football

« Quelque chose qui rappelle la danse »

Dribbleur Social Club

La brèche amérindienne

Ballons zapatistes et rébellion indigène

13. Mettre le colonialisme hors jeu. Football et luttes d’émancipation en Afrique subsaharienne

Le club, un foyer de contestation

Pressing anticolonial

Football des townships contre soccer afrikaner

IV / Supporter. Passions collectives et cultures populaires

14 / You’ll never walk alone. Hooliganisme et sous-cultures de tribunes en Grande-Bretagne

Un public

respectable

Faire foule pour renverser le monde

La maladie anglaise

Le tournant du Heysel

Gentrifier pour mieux pacifier

15 / Le douzième homme. Le mouvement ultra italien : du militantisme politique à l’autonomie des supporters

Du spectateur au supporter

Virage à gauche

Calcio dell’arte

Police partout, liberté nulle part

16. « Dieu et le diable ». Maradona, entre passion populaire et culte de supporters

L’agitateur

criollo

Divinité footballistique

Santa Maradona

17. « Nous sommes des amants, pas des combattants ». Les ultras d’Istanbul face au pouvoir turc

Des stades de foot à la place Taksim

Un football sous la coupe d’Erdoğan

Cohésion sociale contre clivage martial

V / Déborder. Face à l’industrie du football : lutter et inventer 18. Le football aux footballeurs !

De Mai 68 à la révolte des amateurs

« Les joueurs sont des esclaves »

Occupy Iéna

Sous les pelouses, la plage ?

Jouer sans entraves

19. Tacler le sexisme. Le football féminin contre le patriarcat sportif français

Un souffle d’émancipation

Un football féminin qui tourne mâle

Nos désirs font désordre

Maltraitance institutionnelle

Un bastion qui se fissure

20. « Ici, c’est du foot punk ». Clubs en coopératives et actionnariat populaire en Angleterre

In fans we trust

Un autre football en actions

« Notre club, nos règles »

21. Jouer sur l’aile gauche. Le FC Sankt Pauli de Hambourg ou les pirates du foot-business

Quartier rouge et militants

Autonomen

Les flibustiers de la Ligue

Contre le mercantilisme et son monde

22. Ballons sauvages, ballons en marge. Le football de rue à contre-pied du football institutionnel

Au Sénégal, un football au cœur du quartier

Un

futebol

sans terrain ni limites

Le foot des cités : jouer pour exister

Les feintes du foot-business

Notes Remerciements.

football, politique

A propos du lieu

Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 20h et pendant les événements

Accès: entrée libre

Café librairie Michèle Firk

Créé par Café Librairie Michèle Firk lundi 23 avril - 09:11