Lancement de "la horde d'or, La grande vague re volutionnaire et cre ative, politique et existentielle. Italie 1968 –1977"

Cet ouvrage publié aux éditions de l'éclat sort le 16 février, nous lirons quelques extraits du livre et féterons sa parution

Présentation/Rencontre

"Le projet de traduire "L’orda d’oro" remonte au terme d’une décennie rythmée, en France, par des conflits qui ont érodé « le cynisme et la peur » propres à la société de concurrence : mobilisation massive d’intermittents et de précaires qui, en 2003, ­exigent un droit au chômage ; émeutes en banlieue parisienne, en 2005, après la mort de deux adolescents, électrocutés alors qu’ils étaient poursuivis par la police ; plusieurs semaines de grèves, manifestations et blocages impulsés en 2006 par des scolarisés, principalement lycéens, lors de l’instauration d’un contrat première embauche (CPE) qui aggravait la précarisation des entrants dans le salariat.

Il s’achève au lendemain d’un long printemps de révolte contre l’imposition d’une énième « loi travail » par un gouvernement de gauche. Tout comme leurs conditions d’émergence, de tels moments d’insubordination rappellent que le texte ici publié n’a pas perdu de son actualité. L’histoire continue. Et avec elle, le refus de la société du capital. Crise, austérité, flexibilité, dette, état d’urgence, c’est aussi de ce présent, issu de quarante années de restructuration permanente, que La horde d’or établit la généalogie : celle d’une contre-révolution qui ne dit pas son nom, et qui s’empare de toutes les dimensions sociales de l’existence, des espaces et des temps de vie, de pensée, de ­production, à l’école, à l’université, dans les institutions, dans la rue ou chez soi, jusque dans les corps et les sensibilités." (extrait de la note des traducteurs lisible entièrement ici).

Nous attentions depuis longtemps la publication de cet ouvrage en langue française, et pour en entamer la lecture et les discussions qui suivront, nous proposons le 16 février d'en lire quelques extraits puis de fêter sa sortie en compagnie du collectif de traduction de ce livre.

Ce sera aussi l'occasion d'entamer un travail de réflexion et de reprise autour de ce livre, et dans la foulée de cette soirée, nous organiserons d'autres moments autour de cet ouvrage dans les mois qui viennent.

A propos du lieu

Ouvert du mercredi au samedi de 15h à 20h et pendant les événements

Accès: entrée libre

Café librairie Michèle Firk