Lost science revisited

Peter Keene

Peter Keene

Retenir, explorer, remettre sur l’établi, pour les basculer dans le champ de l’art, les quelques dispositifs fondamentaux de l’histoire des technologies et des sciences est le propos premier de Peter Keene. Par l’étude de diffé- rents possibles, via un « work in progress » mené sur plusieurs années, l’artiste anglais replace les œuvres de la science et de la technique dans le fil du temps artistique : F.-C. Judd, pionnier de la radio et de la Synesthesia Music — Les champs électromagnétiques de Nicolas Tesla— Le Theremin — L’oscillateur aux ondes multiples de Georges Lakhovsky — Daphné Oram et l’oramics machine... Son, lumière, mouvement, énergie... Les dispositifs de Peter Keene cherchent la symbiose, dans des œuvres où la machine sert à percevoir l’onde, le temps de l’évaporation, la couleur de la note ou le chant de la saucisse...