Je t'aime papa mais... merci d'être mort / Théâtre des Tarabates

Saison culturelle 2019-20

« J’aurais pu écrire que je suis né deux fois. La première, le jour de ma naissance et la deuxième, le jour où mon père est mort. Nous venons au monde et nous grandissons avec une histoire, celle de nos parents. Histoire d’alcool, histoire de maltraitance, aux dires des gens, je devais devenir identique. Un jour, je découvre le travail de Boris Cyrulnik, médecin neurologue, qui me laisse entendre le mot « résilience ». Ce n’est pas parce que tu as été, que tu seras. »

Je t’aime papa mais… merci d’être mort ! est le récit d’une enfance particulièrement violente, mais pas celui d’une victime. Le personnage trouve à chaque fois la ressource, la créativité, la poésie pour faire face au chaos qu’il subit. Aucune leçon, aucune conclusion toute faite, n’y sont données. C’est une histoire de vie suffisamment particulière, puissante et finalement universelle, pour être racontée et partagée.