Exposition «Une parcelle dédiée à l'art environnemental à Saint-Louis-de-Montferrand dans le cadre du programme d'art public métropolitain»

Retour en photos sur les premières expérimentations d'art environnemental menées à Saint-Louis-de-Montferrand pour L'art dans la ville

JB Mengès-Bordeaux Métropole

Sur la Presqu’île d’Ambès, longue langue de terre métropolitaine à la confluence de la Garonne et de la Dordogne, les tempêtes Martin (1999) et Xynthia (2010) ont provoqué la submersion d’une grande partie de la commune de Saint-Louis-de-Montferrand. Quinze parcelles parmi les plus exposées en bord de Garonne ont été classées Zone d’extrême danger, une mesure entraînant la démolition des habitations à risque et la réhabilitation des berges. Ces espaces désormais appelés « Parenthèses de Saint-Louis-de-Montferrand », aménagés conjointement par la Ville et Bordeaux Métropole, ont été reconvertis en lieux de convivialité ou de sensibilisation à la biodiversité, à l’art et au paysage afin de renouveler la relation au fleuve. 
Le terrain des 143-145 avenue de la Garonne, où se tenaient précédemment des habitations, est dédié au programme d’art public métropolitain L’art dans la ville.  
Cette parcelle où se développent de nouvelles dynamiques naturelles est un lieu privilégié pour expérimenter des projets d’art environnemental qui posent leur attention sur la biodiversité, qui intègrent la flore, la faune, le cycle des saisons et les éléments à l’approche artistique.  
Cette exposition photographique à l'extérieur de la maison écocitoyenne témoigne des deux premiers projets artistiques développés dans ce contexte :

En créant Passerelles en 2020-2021, Julien Mouroux fut le premier artiste à investir cet espace avec une proposition qui soulignait de manière organique les ilôts de végétation et leur biodiversité ordinaire.   

En 2022 Laurent Cerciat pose à son tour son regard sur cette parcelle et la faune qui la peuple (associé à Laure Carrier, Denis Cointe, Didier Destabeaux). Leurs installations artistiques réunies sous le titre Habitat(s) s'intéressent à la cohabitation entre les espèces.

Avec les photos de Jean-Baptiste Mengès et Anaïs Sibelait pour Bordeaux Métropole et Maitetxu Etcheverria.
Une collaboration L'art dans la ville et la Maison écocitoyenne.

Et aussi :

  • Jeudi 5 mai de 18h à 20h : « L’art pour sensibiliser à la biodiversité » - Rencontre autour de l’œuvre Habitat(s) avec Laurent Cerciat (artiste) et Didier Destabeaux (association Tous aux abris) à la Maison écocitoyenne;
  • L'installation artistique Habitat(s) sera inaugurée le samedi 14 mai à partir de 14h dans le cadre du Printemps des Parenthèses;
  • Un programme de rendez-vous, balades, ateliers accompagne également cette œuvre. Retrouvez les détails ici : bordeaux-metropole.fr/habitats-cerciat
Habitat(s), Passerelles, Laurent Cerciat, Julien Mouroux, art dans la ville, Bordeaux Métropole, Saint-Louis-de-Montferrand, art environnemental, Garonne, exposition, photographie,