Dans les coulisses de la conservation des archives. Protéger et restaurer pour transmettre.

Exposition flash. À travers quelques exemples, les Archives Bordeaux Métropole proposent de découvrir comment elles assurent la bonne conservation des documents.

  • Culture
Photographie Bernard Rakotomanga

À travers quelques exemples, les Archives Bordeaux Métropole proposent de découvrir comment elles assurent la bonne conservation des documents. L’objectif est de permettre la transmission pérenne de ce patrimoine aux générations futures.

Les documents ont, en effet, de nombreux ennemis : la lumière, la poussière, les conditions climatiques (température et humidité) non tempérées, les insectes, les moisissures. Aussi, des actions de conservation préventive sont mises en œuvre pour préserver les fonds de ces risques d’altération. Mais pour les documents les plus dégradés, la restauration est inévitable.

Les techniques d’imagerie scientifique les plus modernes contribuent à documenter les études préalables avant toute intervention. C’est là la première étape d’un processus respectueux des grands principes de la restauration : lisibilité, stabilité, réversibilité.

Visites commentées gratuites

Pour les individuels sans RDV, les lundis de 12h30 à 13h30 et vendredis de 16h à 17h.

Pour les groupes sur RDV et réservation : 05 56 10 20 55.

Découverte du bâtiment et de l’exposition, le 1er mardi du mois à 18 h sur réservation.

Événement d'intérêt intercommunal
exposition, patrimoine, restauration, histoire

A propos du lieu

Parvis des Archives, Bordeaux

Les Archives Bordeaux Métropole collectent, conservent, classent et communiquent au public les archives qui leur sont confiées tant par les administrations métropolitaine et communales que par des particuliers, familles, entreprises ou associations. Elles proposent un programme tout public d’expositions, de visites, de conférences et d’ateliers.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 17h

Accès: Entrée libre

Archives Bordeaux Métropole © Archives Bordeaux Métropole, photo Bernard Rakotomanga

Créé par Virginie Enriquez mercredi 18 juillet - 08:30