Et pourquoi moi je dois parler comme toi

Des personnes internées ont écrit des textes qu'Anouk Grinberg sublime dans un duo aussi dépouillé qu'intense avec le musicien Nicolas Répac.

  • Culture
  • Théâtre
SarahMoon

Des personnes internées ont écrit des textes qu'Anouk Grinberg sublime dans un duo aussi dépouillé qu'intense avec le musicien Nicolas Répac. La comédienne a toujours nourri une passion pour l'art brut, ces oeuvres plastiques ou littéraires, qui échappent à tous les codes et les conventions, nées non pas d'un geste artistique mais d'une voix intérieure surgie depuis les hôpitaux psychiatriques. Dans cette sélection de textes, lettres, journaux, écrits de l'intime, d'hommes et femmes du XXe siècle, aucun n'avait vocation à sortir du cercle familial ou médical.

Et pourtant, quelle force poétique,quelle rage, quelle langue riche de mille inventions et détournements, quelle liberté dans ces écrits. L'éclat de la voix d'Anouk Grinberg traduit les intensités, l'innocence, les éclats des destins emplis de douleur, les fulgurances échappées. Elle les fait rebondir avec les poèmes d'Henri Michaux ou d'Emily Dickinson. Ainsi entremêlés avec les voix d'auteurs littéraires, ces textes semblent, enfin, sortir du ghetto de la folie.

Durée: 1h15

textes, journaux intimes, poésie