SYMPOSIUM MARIO PRAZ & LE GOÛT EUROPÉEN ANGLOPHILE, AUTEUR, COLLECTIONNEUR, ESTHÈTE

SYMPOSIUM MARIO PRAZ Paris, vendredi 30 novembre 2018 MARIO PRAZ & LE GOÛT EUROPÉEN ANGLOPHILE, AUTEUR, COLLECTIONNEUR, ESTHÈTE

  • Conférence / débat / rencontre / colloque
  • Ecrit
  • ,
  • Immatériel (pratiques sociales, rituelles, festives, linguistiques et les savoir-faire)
  • ,
  • Mémoriel
  • ,
  • Mobilier
  • ,
  • Muséal
Mario Praz, Camera di Lucia, Palazzo Primoli après 1969. Licence libre

MARIO PRAZ (1896-1982) est un Italien anglophile qui créa à Rome l'étude de la linguistique anglaise, après avoir étudié les liens entre l'Italie et l'Angleterre dans la littérature. Sa collection d'objets d'art du Style Empire autour de la légende napoléonienne. de dimension pan-européenne, est désormais un musée, le MUSEO MARIO PRAZ à Rome. La collection, comme les écrits de PRAZ, explore la mémoire collective humaniste européenne issue de la tradition classique gréco-romaine, qui assuma une face sombre au 19e siècle dans les arts et la littérature.

Après l’hommage rendu par le Centre Pompidou en 1989, Mario Praz. Cahiers pour un Temps, une exposition à la Blbliothèque Marmottan en 2002 d'aquarelles du 19e siècle: Scènes d’intérieur, Aquarelles de la collection Mario Praz et Chigi informa le public français de cette collection qui fait référence illustrée dans le livre de MARIO PRAZ A_meublement, psychologie et évolution de la décoration intérieure,_1964. Le présent colloque avec des intervenants internationaux porte sur l'influence de la littérature décadente et du Romantisme noir et du Dandysme en Europe sur MARIO PRAZ dans sa vie et dans son oeuvre, comme l'attestent ses livres La Carne, la Morte e il Diavolo, 1930, traduit en 1977 La chair, la mort et le diable dans la littérature du 19ème siècle. Le Romantisme noir et La Casa della Vita, 1958, traduit en 1993 La Maison de la vie, qui décrit la collection du musée. Il a pour but de rendre hommage à MARIO PRAZ, son œuvre et son influence, qui eurent un impact déterminant sur le goût européen du 20e siècle tant dans le domaine de la philosophie de l’art que dans celui des collections et de la décoration intérieure, et de sensibiliser à nouveau le public en vue de la réalisation d’un film documentaire sur sa vie et son œuvre.

Il aura lieu le matin du 30 novembre 2018 à l' Istituto Italiano di Cultura, Hôtel de Gallifet, 50, rue de Varenne, 75007 Paris

L'après-midi la seconde partie se déroulera à la Maison de l’Italie, Cité Internationale Universitaire de Paris, 7 A, boulevard Jourdan, 75014 Paris

Organisatrice: Monique RICCARDI-CUBITT, Historienne d'art http://www.monique-riccardi-cubitt.com

• 1999 Mario Praz, anglophile and aesthete (1896-1982), The British Art Journal,Vol.1, N.1. http://www.britishartjournal.co.uk

En collaboration avec François VERGNE-CLARY, Monde Anglophone, Sorbonne Nouvelle & Dr. Jeremy STUBBS, The University of London Institute in Paris

PROGRAMME

9h45-13h Istituto Italiano di Cultura, Hôtel de Gallifet, 50 rue de Varenne, 75007 Paris

INTRODUCTION Table Ronde **MARIO PRAZ **``ses amis, son musée, passé et présent Présentatrice: **Monique RICCARDI-CUBITT**

Prof. Marc FUMAROLI, Collège de France, auteur, membre de l’Académie Française

Dott.ssa Maria Giuseppina DI MONTE, directrice du Museo Mario Praz à Rome

                    Modérateur : Jeremy STUBBS

Dott.ssa Patrizia ROSAZZA, ancienne directrice du Museo Mario Praz, Rome

  • 2008 Museo Mario Praz. Inventario topografico delle opere esposte

2. Dandysme. La vie comme œuvre d’art

Prof. Daniel SALVATORE SCHIFFER, philosophe et essayiste, professeur à l’Académie Royale des Beaux Arts de Liège, auteur de nombreux essais sur le Dandysme

  • 2010 Le Dandysme, dernier éclat d'héroïsme
  • 2011 Le Dandysme : La création de soi
  • 2013 Métaphysique du dandysme

3. Mario Praz et l’Éternel féminin

Dott.ssa Antonella BARINA, journaliste culturelle à La Repubblica

Editrice du Journal intime de Mario Praz en vue d’une publication

4. D’Annunzio selon Praz : un décadent provincial ou cosmopolite?

S.E. Maurizio Enrico SERRA, diplomate et auteur, ancien Ambassadeur de la Délégation d’Italie auprès de l’UNESCO

  • 2018 D’Annunzio le Magnifique

5. Mario Praz. Le voyageur paradoxal

François VERGNE-CLARY

14h30 – 17h30 **Maison de l’Italie, Cité Internationale Universitaire de Paris 7 A, boulevard Jourdan, 75014 Paris**

                 Modérateur : Francois VERGNE-CLARY

6. Algernon Charles Swinburne et Mario Praz: affinités et divergences

Timothy BURNETT, ancien directeur du Département des Manuscrits à la British Library. Éditeur des poèmes complets de Swinburne (à paraître) Auteur de nombreux articles dans The Review of English Studies et Victorian Poetry

  • 1981The Rise and Fall of a Regency Dandy. The Life and Times of Scrope Berdmore Davies
  • 1998, 2001, 2004 Poetical Works of Robert Browning Volumes Seven, Eight and Nine The Ring and the Book, éditeur

7. Mario Praz, Dandy et érudit libertin. Memento mori, Sic transit gloria mundi, Classicisme et Romantisme au XIXe siècle.

Monique RICCARDI-CUBITT, Historienne d'art http://www.monique-riccardi-cubitt.com

8. Sade. La lumière noire du Divin Marquis

Guy SCARPETTA romancier, essayiste, critique d'art. Il a évoqué Sade dans plusieurs de ses livres, notamment:

  • 1989 Le Quatorze juillet (Sade, Goya, Mozart) roman
  • 1998 Pour le plaisir, essai
  • 2004 Variations sur l'érotisme, essai
  • 2008 La Guimard, roman

9. Gruppo di famiglia in un interno, Film de Luchino Visconti, 1974. Mario Praz l’érudit et la décadence de la Dolce Vita romaine

Guido BARLOZZETTI, journaliste présentateur à la RAI, expert en Communication, auteur d’essais sur le cinéma et la télévision :

  • 2012 L’ombra di Don Giovanni

10. De Mario Praz à Philippe Julian et Hubert Juin : la redécouverte de la culture 'décadente’

Dr. Jeremy STUBBS

17h30-18h Discussion et questions

Cocktail de clôture

Les livres des intervenants seront en vente à La Maison de l'Italie

A propos du lieu

50, rue de Varenne, 75007 Paris
  • Monument historique
  • ,
  • Maison des illustres
  • ,
  • Patrimoine européen

L'Hôtel de Galllifet a été construit de 1776 à 1792 pour le marquis Simon-Alexandre de Galliffet, président au Parlement de Provence. Talleyrand en fut l"hôte le plus illustre. C'est depuis 1938 le siège de l'Institut Italien à Paris.

Accès: Metro: Varenne, rue de Bac, Sèvres-Babylone, Bus: 69, 70, 87, 84, 83

Istituto Italiano di Cultura Hôtel de Gallifet Licence libre