Digital Alfieri : édition génétique numérique des archives de Vittorio Alfieri

: Le projet Digital Alfieri, basé à l’ITEM (Institut des Textes et Manuscrits Modernes), a pour objectif l'édition, la valorisation et l’exploitation scientifique des archives littéraires de V.Alfieri

  • Conférence / débat / rencontre / colloque
  • Ecrit
  • ,
  • Formation et transmission des savoirs

Le projet Digital Alfieri, basé à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM) a pour objectif la valorisation et l’exploitation des archives littéraires de l’écrivain piémontais Vittorio Alfieri (1749-1803). L’enjeu du projet est de mettre à la disposition des chercheurs les facsimilés numériques des manuscrits et des livres annotés ayant appartenu à l’écrivain, afin d’en étudier les relations génétiques.

Seul un environnement numérique permet de rassembler ces archives, éclatées entre l’Italie et la France : la plupart des manuscrits et des livres ayant appartenu à Alfieri se trouvent en effet à Florence (Biblioteca Medicea Laurenziana), Asti (Fondazione « Centro di Studi Alfieriani »), Montpellier (Médiathèque Centrale d’Agglomération « Émile Zola ») et Paris (Bibliothèque de l’Institut de France et Bibliothèque Mazarine). L’édition numérique des archives littéraires de Vittorio Alfieri est réalisée dans le cadre du projet d'Édition de Manuscrits et d’Archives Numériques de l'ENS (EMAN), une plateforme numérique qui fédère plusieurs projets d’édition : grâce à EMAN, il est possible d’indexer les contenus des archives d’Alfieri, afin d’interroger ces archives d’une façon non séquentielle. On peut ainsi proposer des parcours génétiques à travers les manuscrits d’Alfieri, et explorer les relations génétiques entre ses manuscrits et ses livres : ces derniers, parsemés de gloses, traces de lecture et annotations, sont indispensables pour l’étude génétique de ses ouvrages, dont ils dévoilent les interlocuteurs implicites, les enjeux intellectuels et surtout les sources littéraires et philosophiques.

Cet important projet scientifique mettant en lien des institutions françaises et italiennes pour la valorisation et l'étude d'un patrimoine commun a été soutenu par deux bourses de mobilité et de recherche européennes (Fernand Braudel IFER – Incoming en 2016 et Marie Skłodowska-Curie en 2017-2018), obtenues dans le cadre d’un partenariat entre l’ITEM, l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et la Fondation « Centro di Studi Alfieriani » de Asti (Italie), le projet a obtenu la labellisation du Consortium Corpus d’Auteurs pour les Humanités Numériques : Informatisation, Edition, Recherche (CAHIERS).

A propos du lieu

45 rue d'Ulm, 75005 Paris