Retour

Concert : Rassegna

Jeudi 7 juin, 21h00
Concert : Rassegna

Rejoignez-nous pour un concert de musique, principalement populaires, et de Méditerranée, mais aussi savantes, sacrées, profanes, traditionnelles ou contemporaines.

La compagnie Rassegna pense le choc des imaginaires comme un moteur de création, pour offrir de ces patrimoines-ressources des lectures traversières, sensibles et nouvelles, audacieuses et respectueuses à la fois. Les spectacles qui donnent corps à la Compagnie Rassegna (Chants populaires de Méditerranée, L’Arc de Cercle, Il Sole non si muove, Contretemps, Le Trio ALLARY – NEGRO – PAZ) partagent cette soif d’expérimentation et portent chacun une part de cet idéal.Ensemble, ils montrent avec un plaisir contagieux ce que ces répertoires ont d’actuel, de pertinent et d’universel. En un mot, combien ils sont vivants.

[L’art comme la vie]

Ce que la Compagnie met en actes et projette sur scène, c’est la richesse créative du monde qui l’entoure, un monde divers, ouvert, et puissamment métissé. Comme une évidence, c’est Marseille qui lui transmet sa pulsation vitale : sa mosaïque interculturelle comme sa faculté d’accueil nourrissent son double idéal éthique et esthétique.

[Boîte à outils sonore]

Orient séculaire projeté dans notre temps, poésie hispanique nourrie de l’imaginaire musical des Balkans, fonds arabo-andalou hybridé de sonorités électriques… Ces croisements énergiques sont l’oeuvre d’un collectif humain solide et mobile, où convergent univers artistiques marqués et pratiques musicales diverses. À son service, un instrumentarium décomplexé : véritable boîte à outils sonore, il intègre au gré des besoins, instruments traditionnels et dispositifs actuels, et mêle sans les opposer saz et guitare électrique, oud et synthétiseurs, flûtes de berger et loop stations. Des uns aux autres, les passages sont fluides, et les métissages, naturels.

[La carte et l’archive]

Ces musiques sont des territoires à arpenter : ceux d’une Méditerranée plurielle et élargie, et ses quatre composantes latine, balkanique, orientale et africaine, qui s’étendent selon les projets à d’autres espaces géographiques et temporels, comme l’Angleterre du XVIème siècle. C’est aussi une histoire du temps long, de patrimoines musicaux riches et stratifiés, dont les routes croiseraient celle d’un présent impétueux. Dans chaque création, la Compagnie rejoue cette double traversée, cet entrelacs serré de lieux et d’histoires qui s’y nouent en un continuum souple, simple, évident.

Entrée libre et gratuite
  • Juin 2018

    • Jeudi 07 21:00 - 22:30