27 septembre 2019 - 5 janvier 2020

Rose Béton 2019

Rose Béton 2019

Culture

Biennale d'art contemporain et urbain

Rose Béton s'est imposée comme un des rendez-vous majeurs du street art, réunissant chaque année, à Toulouse, de nombreux artistes nationaux et internationaux de renom.

Auparavant appelé Mai des cultures urbaines, le festival Rose Béton devient une biennale dédiée aux pratiques et cultures urbaines à Toulouse. Cette manifestation offre des lieux d'expression exceptionnels à des artistes nationaux et internationaux d'envergure en les invitant à investir les lieux culturels les plus emblématiques de la ville et exprimer leur créativité sur des pans de murs entiers.

Hors les murs

D'avril à août 2019, Rose Béton invite des artistes à faire de Toulouse une galerie à ciel ouvert, une ville plus que jamais internationale et colorée : avec Hense (Atlanta, E tats-Unis), Mlle Kat (Toulouse), Rero (Rio de Janeiro), Momo (New Orleans, E tats-Unis), Mark Jenkins (Washington, E tats-Unis), Jeroen Erosie (Eindhoven, Hollande) et Moses & Taps (Hambourg, Allemagne).

Dans les murs : Tania Mouraud, Todd James et Cleon Peterson aux Abattoirs

Pour un temps fort désormais incontournable, la biennale investira ensuite les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse, lieu phare de l’art contemporain. Trois artistes de la scène internationale s’y installeront cette année, à partir du 27 septembre jusqu'au 5 janvier 2020 : Tania Mouraud (Paris), invitée d’honneur de la biennale, à l’oeuvre plurielle, sensible et engagée, Cleon Peterson (Los Angeles), passé de la peinture d’atelier à l’art urbain, connu pour les grandes et terribles fresques qu’il peint dans l’espaces public un peu partout dans le monde, et Todd James (New York), issu du graffiti, aux toiles acidulées mais féroces.

Qu’est-ce qui relie tous ces artistes alors que certains sont autodidactes et d’autres non, que certains sont issus du graffiti et d’autres non, que certains sont peintres et d’autres non ? Sans doute le désir de faire partager, par l’art, leur regard sur le monde.

Après la version historique du graffiti présentée en 2016, cette exposition fait la part belle au dialogue entre les générations, les nationalités et les médiums, entre la rue et le musée.

Vernissage le jeudi 26 septembre à 18h30 (entrée libre)

+ d'infos

//www.youtube.com/embed/fwkvMtLkf_Y