3 juillet - 2 août

Les classiques du cinéma espagnol

Les classiques du cinéma espagnol

Culture

Clásicos contigo (1973-1997)

Pour ce mois de juillet, l'institut Cervantes vous propose un cycle de cinéma espagnol en ligne avec cinq films incontournables pour comprendre la cinématographie espagnole de la fin du siècle dernier : Les classiques du cinéma (1973-1997).

Tous les vendredis, à partir de 20h et pendant 48h, vous êtes invités à visionner un film sur leur canal

, (un film par week-end pour ce cycle), en accès réduit avec un mot de passe.

Les films bénéficient d’une présentation réalisée par un membre de l’Académie du cinéma espagnol.

Programme 

Cette oeuvre est encore aujourd’hui le symbole incontournable du cinéma d’auteur espagnol. Le film de Victor Erice a provoqué la surprise en 1973 déroulant une description de paysage exceptionnelle, humaine et visuelle. C'est aussi une belle réflexion sur la nature onirique du cinéma et son rôle dans l’éveil au monde des adultes.

Le film, adapté du roman homonyme de Miguel Delibes, a été primé au Festival de Cannes en 1984, meilleur acteur ex aequo pour les deux protagonistes, Alfredo Landa et Paco Rabal. C’est le portrait d’une Espagne rurale, profonde et sauvage dans les années 60 qui nous secoue encore aujourd’hui.

  • Le Sud (El sur) de Víctor Erice, 1983: du vendredi 17 au dimanche 19 juillet 

Dix ans après ses débuts, Víctor Erice, produit par Elías Querejeta, adapte pour le grand écran cette histoire émouvante, inachevée, qui pénètre dans les mystères intimes et cachés des familles avec pour point de départ l’enfance comme origine de toute émotion, des îles qui flottent sur le passé et le futur.

Ce drame rencontra un succès immédiat à sa sortie auprès de la critique et du public. Le film nous raconte l’hisotire entrelacée de trois personnages unis dans le Madrid des années 90. Ils entretiennent une relation de dépendance et se déchirent dans une ambiance claustrophobe où le véritable protagoniste est la peur de l’abandon.

Luis García Berlanga, mythique réalisateur espagnol, réalise avec l’aide du talentueux scénariste Rafael Azcona une véritable satire, plus qu’humaine. Avec un regard corrosif sur la guerre civile, il met en scène des situations surréalistes qui forment le coeur de cette comédie acide.

+ d'infos