Exposition :

Exposition : "Alter Ego" par Emmanuel Le Moan

La démultiplication des images sur le web modifie leur statut même. Il n’y a plus, pour le spectateur, de hiérarchie parmi celles, trop nombreuses, qui s’offrent à lui. Car l’origine même des images, leur source, est désormais incertaine à une époque d’incessante circulation et de recomposition permanente du flux des informations dans le Big data.

Exposition : Alter Ego par Emmanuel Le Moan, visible du mardi 8 au dimanche 27 janvier 2019

Vernissage vendredi 18 janvier 2019 à 19h

Visite-guidée-conférence samedi 19 janvier 2019 de 16h à 17h

En proposant, pour cette exposition, un certain nombre de reproductions, d’agrandissements, de mes travaux à l’encre de Chine, des copies donc et pas les originaux, je donne à voir des images dont le grain révèle qu’elles sont des images d’images, au statut incertain. Je souhaite ainsi rendre compte de cette espèce d’épuisement des images – qu’Andy Warhol a su restituer dans ses sérigraphies – dans un monde où réel et virtuel se mêlent, où les simulacres semblent désormais plus vrais que les formes de la réalité qu’ils singent.

Dans ce contexte, l’autoportrait se charge d’une force nouvelle, devenant l’occasion de projections diverses, d’une rêverie sur ce « moi » qui demeure obstinément opaque.

La représentation de soi, ici, ne vise nullement à satisfaire un quelconque désir narcissique : d’une encre à l’autre, un dialogue s’instaure avec différents mythes, différentes histoires, des légendes, des formes iconiques. Parfois un titre ou quelques mots apparaissent, leur rencontre avec l’image créant un décalage sémantique, des significations nouvelles. Le jeu avec des motifs connus sollicite une mémoire collective enfouie en nous. Cette figure récurrente, parfois grotesque, se charge alors d’une force allégorique qui excède ce qu’il y a en elle d’insignifiante individualité. Et si l’individu représenté semble parfois subsister, ce n’est qu’en tant que symbole : symbole des tracas de l’individu moyen lambda, confronté aux mystères d’autrui, du monde et du moi, toutes choses dont la lisibilité lui échappe sans cesse.

Alors qu'aujourd'hui notre image nous échappe, en me réappropriant la mienne dans le cadre d’une sorte de journal, j’essaie d’élaborer un récit où se rencontrent le moi obscur, l’autre mystérieux et le vaste monde.

Il s’agit finalement pour moi d’explorer notre rapport au monde, à autrui et à nous-mêmes. Cela fait écho aux réflexions de Paul Ricoeur sur le temps raconté et sur le rôle de la fiction.

Infos pratiques

Public : de 1 à 99 ans Conditions : Entrée libre aux horaires d'ouverture du Temps des Cerises
  • Janvier 2019

    • Mardi 08 14:00 - 20:00
    • Mercredi 09 14:00 - 20:00
    • Jeudi 10 14:00 - 20:00
    • Vendredi 11 14:00 - 20:00
    • Samedi 12 10:00 - 19:00
    • Dimanche 13 10:00 - 19:00
    • Mardi 15 14:00 - 20:00
    • Mercredi 16 14:00 - 20:00
    • Jeudi 17 14:00 - 20:00
    • Vendredi 18 14:00 - 20:00
    • Samedi 19 10:00 - 19:00
    • Dimanche 20 10:00 - 19:00
    • Mardi 22 14:00 - 20:00
    • Mercredi 23 14:00 - 20:00
    • Jeudi 24 14:00 - 20:00
    • Vendredi 25 14:00 - 20:00
    • Samedi 26 10:00 - 19:00
    • Dimanche 27 10:00 - 19:00

Le Temps des Cerises

Adresse : 90-98, promenade du Verger, Issy-les-Moulineaux, 92130, Ile-de-France Accès : Téléphone : 01 41 23 84 00 Site : http://issy.com/letempsdescerises
Le Temps des Cerises