m. lévy / c. maussion / e. perez / p. tereygeol « néon »

« Néon » revendique une vision d’un jazz résolument tourné vers le futur et émancipé des chapelles et des dogmes.

Julien Vaugelade

« Néon » revendique une vision d’un jazz résolument tourné vers le futur et émancipé des chapelles et des dogmes. Il revendique surtout le droit et la liberté d’être multiple, spontané, riche d’influences hétéroclites. Librement inspiré de l’œuvre du peintre Paul Klee dans son approche de l’espace, de la symétrie, de la répétition et des formes géométriques. Il y a dans « Néon » un désir d’impacter les corps, d’interagir avec les lignes et les formes, de sculpter les atomes d’air, et de créer de la transe. Le procédé créatif est un aller-retour permanent entre improvisation et écriture, entre enregistrement et détournement du matériel enregistré, comme des loopers/samplers organiques dans une tentative jubilatoire de « prendre le hasard au piège ».