Memoire

Exposition

Abbeville 2017 mémoire

En préambule au 150ème anniversaire de la mort de Jacques Boucher de Perthes qui sera célébré à Abbeville en 2018, le fonds régional d’art contemporain de picardie propose une libre évocation de ce « douanier » passionné de botanique, de musique et de littérature. Il y apportera des contributions très personnelles, comme le recensement de 25 000 plantes dans l’ouvrage Flore d’Abbeville.

Cependant, c’est dans la recherche et l’analyse des traces d’une humanité naissante à la surface du globe qu’il se distinguera. On lui doit d’avoir contribué à la qualification d’une période et à l’édification d’une nouvelle discipline : la Préhistoire. Avec d’autres scientifiques et érudits, il fait la démonstration de l’existence d’un homme antédiluvien, contemporain des grands animaux aujourd’hui disparus.

La Terre a enfoui dans ses strates les germes et les ramifications de ce qui est advenu comme genre humain, les empreintes du monde végétal comme celles du règne animal, les stigmates d’ères climatiques successives. C’est par la lecture attentive de leurs vestiges et d’indices préservés par le temps qu’un récit s’écrit toujours avec plus de précision, celui de l’évolution.

Par les formes, les gestes et les signes que les artistes y associent, chaque œuvre participe à l’ouverture d’un espace d’expérimentation distinct, de relations au monde renouvelées. Leurs références et leurs propos sont multiples, à distance de toute convention préétablie.

Qu’il s’agisse d’évoquer les éléments naturels, des simulacres de rituels, des spéculations scientifiques ou ce qui constitueraient les bribes de l’écriture, le corps qui se dresse et la main agile marquent de leurs empreintes les espaces qu’ils parcourent, habitent et transforment, les cultures et les civilisations qu’ils érigent. Chaque œuvre de l’exposition est à sa manière écho et mise en abyme d’une mémoire aux confins de ce qui apparaît et disparait, de la vie ou de la mort.

Légende du visuel :

Giuseppe Penone, Une respiration comme un sommeil de feuilles vertes, 1999.

Abbeville musee frac picardie

A propos du lieu

Le musée Boucher-de-Perthes est le fruit de la fusion de deux collections abbevilloises du XIXe siècle : le musée d'Abbeville et du Ponthieu fondé en 1833 à l'initiative de la Société d'Émulation d'Abbeville et l'ancien musée Boucher-de-Perthes qui abritait les collections personnelles et familiales du Père de la Préhistoire. Le musée actuel a été reconstruit en 1954 autour des vestiges de l'ancien Hôtel de Ville dont il subsiste le Beffroi, construit en 1209 et inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, et le bâtiment de la Trésorerie qui abritait notamment les archives de la ville.

Le Musée Boucher-de-Perthes abrite aujourd’hui une collection de nature encyclopédique. Un ensemble de premier plan illustre l’évolution des beaux-arts et des arts décoratifs du Moyen Age à l'époque contemporaine. La section archéologique témoigne des découvertes de Jacques Boucher-de-Perthes et du passé de la région. Le fonds d’histoire naturelle évoque l’écosystème de la baie de Somme et s'enrichit d'animaux d'horizons plus lointains.

Accès: Horaires - lundi, mercredi, jeudi, samedi et dimanche : 14h - 18h Fermé le mardi toute la journée, le 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er novembre, et 25 décembre. Tarifs Exposition temporaire + collections permanentes : 3 € Gratuité : visites et ateliers du service éducatif Gratuité : 1er dimanche du mois, moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA, visiteurs handicapés, titulaire du minimum vieillesse, membres d'association (Association des Amis du Musée, ICOM, ICOMOS, AGCCPF), conférenciers, agents des offices de tourisme et corps enseignant avec leurs élèves.

Musée Boucher-de-Perthes Abbeville, Musée Boucher-de-Perthes

Créé par Musée Boucher-de-Perthes mardi 24 octobre - 08:29

- Contacter