Capsule culture #2 Coline Jourdan, Les noirceurs du fleuve rouge

L'enjeu de ces images est de proposer une réflexion sur le paysage qui oscille entre vision romantique et inquiétude face aux bouleversements environnementaux liés à la toxicité des territoires.

- Expositions

Coline Jourdan, artiste associée du collectif Nos Années Sauvages.

https://www.nos-annees-sauvages.com/presentation

L'EXPOSITION

"Les noirceurs du fleuve rouge" est une projet qui débute dans le bassin du Rio Tinto, dont la forte activité minière l'a pollué au cuivre et au fer, lui donnant cette teinte si particulière et le rendant acide. Dans cette série, l'eau corrosive du Fleuve Rouge est utilisée au commencement de l'image, lors du développement de la pellicule. Il résulte de cette interaction chimique des images noircies dans lesquelles tentent de persister des fragments de paysages, évoquant ainsi sa fragilité. L'enjeu de ces images est de proposer une réflexion sur le paysage qui oscille entre vision romantique et inquiétude face aux bouleversements environnementaux liés à la toxicité des territoires.

expositions, Saint-Etienne-du-Rouvray

A propos du lieu