Théâtre Musical

Ouverture de la saison culturelle de L'Octav.

"Y’a ceux qui s’confinaient en buvant l’apéro le soir chez les copains, ceux qui se confinaient en faisant douze fois par jour pisser le chien….

Et si nous revenions enfin à l’essentiel, au vert du pré, au bleu du ciel. Si comme le cancre de Prévert, dans la vraie vie, en présentiel, nous disions oui avec le cœur, nous disions non au distanciel.

Et si nous revenions enfin dans notre histoire. Apercevoir un peu d’espoir au bout du noir de l’entonnoir, Voir la lueur d’une étincelle, le vol précieux avant-coureur d’une hirondelle, pour qu’à nouveau bientôt bourgeonne le doux printemps du nouveau monde.

Commençons par trouver, au hasard du dico, des mots, des mots qui servent à la démo. Toute une pluie de mots qui tomberait du ciel pour dire à ces messieurs que tout est essentiel.""Y’a ceux qui s’confinaient en buvant l’apéro le soir chez les copains, ceux qui se confinaient en faisant douze fois par jour pisser le chien….

Et si nous revenions enfin à l’essentiel, au vert du pré, au bleu du ciel. Si comme le cancre de Prévert, dans la vraie vie, en présentiel, nous disions oui avec le cœur, nous disions non au distanciel.

Et si nous revenions enfin dans notre histoire. Apercevoir un peu d’espoir au bout du noir de l’entonnoir, Voir la lueur d’une étincelle, le vol précieux avant-coureur d’une hirondelle, pour qu’à nouveau bientôt bourgeonne le doux printemps du nouveau monde.

Commençons par trouver, au hasard du dico, des mots, des mots qui servent à la démo. Toute une pluie de mots qui tomberait du ciel pour dire à ces messieurs que tout est essentiel."
Avec :

Magali Briet (interprète),

Simon Bordes (guitare percussion)

Bertrand Capdecomme (interprète)

Yannick Gasnier (guitare)

Bernard Matharan (interprète, auteur)