Empathie - Harun Farocki

Le Centre Pompidou, l’Arsenal de Berlin et la Friche la Belle de mai s’associent pour donner à voir l’œuvre fondamentale du cinéaste allemand Harun Farocki.

EXPOSITION – Vidéos et installation
  • Marseille

Le Centre Pompidou, l’Arsenal de Berlin et la Friche la Belle de mai s’associent pour donner à voir l’œuvre fondamentale du cinéaste allemand Harun Farocki.

Première en France, l’exposition présentée à la Friche la Belle de mai réunit des œuvres de l’artiste emblématiques des procédures de travail dans des sociétés traditionnelles et industrialisées à différentes époques. Neuf installations vidéos sont présentées, datant de 1995 à 2014, qui questionnent autant le travail en tant que tel que la création cinématographique et l’image. L’exposition propose également des œuvres vidéo plus anciennes d’Harun Farocki, comme le film Workers leaving the factory, essai documentaire sur la disparition anticipée du travail industriel, ou Eine Einstellung Zur Arbeit / Labor in a single shot (le travail en une seule prise) né d’une collaboration avec Antje Ehmann de 2011 à 2014. Chaque film traite du travail dans sa réalité locale : payé et non payé, matériel ou immatériel, traditionnel ou totalement neuf, visible ou invisible.

Logo du lieu

A propos du lieu

41 rue Jobin - 13003 Marseille

Née de l'ancienne usine de la Seita, aujourd'hui lieu de création et d'innovation, La Friche la Belle de Mai est à la fois un espace de travail pour ses 70 structures résidentes (400 artistes et producteurs qui y travaillent quotidiennement) et un lieu de diffusion (600 propositions artistiques publiques par an, de l'atelier jeune public aux plus grands festivals).
Avec près de 400 000 visiteurs par an, la Friche la Belle de Mai est un espace public multiple où se côtoient une aire de jeux et de sport, un restaurant, 5 salles de spectacles et de concert, des jardins partagés, une librairie, une crèche, 2400 m2 d'espaces d'exposition, un toit terrasse de 8000 m2, un centre de formation. Sur ce nouveau territoire culturel et urbain, on imagine, on crée, on travaille pour que chaque idée puisse trouver son terrain d'application.

Créé par Noemi Naudi Centrepompidou mercredi 13 septembre - 15:31