Traversées Ren@rde

A travers trois expositions « Traversées Ren@rde » cherche à comprendre l’évolution récente des processus identitaires par le prisme de l’art contemporain.

EXPOSITION – Arts visuels
  • Horaires à valider
  • Bourges

Projet collectif, Traversées Ren@rde est inspiré des réflexions théoriques menées par Paul (Beatriz) Preciado : une interrogation sur l’évolution récente des processus identitaires contemporains, opposant au sein des pratiques culturelles et artistiques deux formes de stratégies politiques. La première, dite « du lion », vise à normaliser les identités, dans un grand récit linéaire lié à la modernité. La seconde, dite « du renard », réaffirme les singularités irréductibles des identités, issues d’un croisement complexe entre territoires, cultures et trajectoires individuelles. Une « cartographie renarde » se constitue, de milliers de récits qui se croisent, s’opposent, se répondent, jouent et attestent aussi d’un grand basculement : l’irruption des nouvelles technologies, les sciences du vivant et la réduction inéluctable de la biodiversité.

Le projet Traversées Ren@rde cherche à voir, comprendre et analyser ce champ appliqué à l’art contemporain. Il propose trois expositions, et quatre modes d’interrogations : chaque lieu s’intéressant plus particulièrement à un ensemble d’œuvres ou à un thème.

Le Centre d’art Transpalette se propose de construire une exposition plus historique (de 1977 à nos jours). Il présente une sélection d’œuvres historiques et récentes — dessins, photographies, installations, vidéos, performances et traces de performances — issues à la fois des collections du Centre Pompidou et de collections privées : Gina Pane, Anne-Marie Schneider, Bruce Nauman, Natacha Nisic et plus de vingt autres artistes.

Hall Noir de Bandits-Mages associe des étudiants d’écoles d’art, des enseignants et des artistes dans une démarche de création collective autour du fonds vidéo des collections du Centre Pompidou. Ces œuvres historiques sont réinterprétées dans une exposition performative. Avec les artistes : PEZCORP, Pierre Michelon, Simon Fravega, Marie Losier.

Quant à La Box de l’Ensa, elle choisit de mettre en regard l’œuvre Shut the Fuck up de General Idea avec le travail d’un jeune artiste contemporain.

Crédit image
Gina Pane Action Autoportrait(s) : mise en condition / contraction / rejet, 11 janvier 1973 / Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI/ Jacques Faujour /Dist. RMN-GP © Adagp, Paris
Logo du lieu

A propos du lieu

26 route de la Chapelle, 18000 Bourges

© Pascal Vanneau

Transpalette existe depuis 1997 en tant que laboratoire d’expérimentations artistiques par la mise en jeu de son bâtiment même, avec l’action d’un ou de plusieurs artistes. Ces artistes ont eu comme soucis continuels de créer un projet spécifique d’exposition présentant soit une seule œuvre ou un agencement dédié de plusieurs nouvelles créations.
L’objet même de l’existence du Transpalette, à travers une sorte d’Artist Run Space jusqu’en 2007, était de tenter de redéfinir les moyens et les modalités d’existence des projets artistiques : par, avec et depuis les artistes.
Il importait pour ces artistes de sanctionner avant tout le projet d’exposition plutôt que les objets présentés.
Une seconde période depuis 2007 a tenté, en s’appuyant sur des projets spécifiques de commissaires d’exposition, de continuer cette idée d’accentuation du « projet d’exposition » aussi bien par le biais de monographie, que de collectives…
Cette ligne directrice se poursuit avec l’arrivée de deux directeurs artistiques nommés pour trois ans qui sont en charge de la programmation artistique et de l’accompagnement de projets spécifiques liés au Centre d’art contemporain Transpalette.

Transpalette - Emmetrop, Bourges

Créé par Camille Motte Centrepompidou jeudi 27 juillet - 10:23