Retour

Chantier participatif d'entretien d'une oseraie

Travaux d'entretien d'une oseraie associative

Chantier participatif d'entretien d'une oseraie

En convention avec l’Agence des Espaces verts d’Ile de France, l'association Haie-Magique entretient et préserve une zone naturelle située en bordure des champs, à Igny (91), sur le site des Bois Brûlés, aux franges du plateau de Saclay . Pour valoriser le caractère humide de cette friche, l’association y a planté de nombreuses essences hygrophiles et développe à titre expérimental la culture du saule-osier.

Toute l’année

Les travaux de l’oseraie s’étalent sur les 4 saisons et nous accueillons le public sur nos chantiers pour initier petits et grands à la production d’osier.

L'association cultive trois variétés de saule (salix) : viminalis, triandra et marginalement purpurea.Les brins d’osier sont récoltés en hiver, en période repos végétatif. Ils sont mis en jauge jusqu’au printemps. L’année suivante, à la remontée de sève, on procède à l’écorçage des brins et on les met à sécher. Tout au long de l’année, on entretient les rangs de saules pour éviter l’envahissement et on soigne le sol pour préserver la ressource en eau.

Pourquoi cultiver l'osier de vannerie

L’exploitation intensive du saule-osier est une tradition agricole ancestrale. Avant la généralisation du plastique, de nombreux contenants et emballages étaient fabriqués en vannerie, avec de l’osier.

En plantant du saule de vannerie, les paysans trouvaient un moyen de valoriser les terres trop humides pour la culture et de combler un peu leur manque-à-gagner.

Depuis des millénaires, le saule sous toutes ses formes façonne nos paysages ruraux. Le saule requiert de grandes quantités d’eau pour son développement. Pour cette raison, il est caractéristique des zones humides.

Aujourd’hui, il ne subsiste en France que quelques sites où l’osier de vannerie est cultivé de manière intensive.

Pourtant, la culture du saule-osier constitue un moyen efficace de stocker le carbone (CO2). La croissance rapide des brins permet de récolter chaque année un matériau précieux qui est valorisé directement dans des produits durables.

Participez aux chantiers

Rejoignez-nous sur le terrain et participez * librement aux travaux de culture, de récolte et de transformation de l'osier.

NB : les activités proposées varient selon la saison et les conditions météo. Le programme ci-dessous est donc donné à titre indicatif, sans engagement de notre part. En hiver, les chantiers peuvent être reportés, notamment en raison des conditions météo et de l’impraticabilité du terrain ; obtenez toutes nos infos pratiques en envoyant un SMS au 07.83.02.42.80 (service gratuit).

Les enfants mineurs sont sous la responsabilité de leurs parents. Prévoyez une tenue et des chaussures adaptées : le terrain est difficile.

Programme des activités

- Atelier de désherbage et de paillage de l'oserie

Avec la saison chaude, l'oseraie se couvre de chardons, ce qui lui donne de magnifiques couleurs... mais s'avère catastrophique pour nos voisins agriculteurs. Une bonne séance d'arrachage est nécessaire pour éviter l'envahissement (qui nuit également à la pousse des brins). Tous les bras sont bienvenus...

- Visite commentée "La zone humide des bois brulés à Igny, un précieux réservoir de biodiversité" (15 h 30)

Oseraie du Picotois

chemin du picotois

  • Juillet 2020

    • Dimanche 12 14:30 - 18:00