5 décembre 2017 - 28 avril 2018

Prière – 祈り

Prière – 祈り

Exposition de Shodô (calligraphie japonaise) par Kôhô Kurihara, Grand maître de Shodô

Les hommes bâtissent un lien entre les gens à travers l’écriture depuis des milliers d’années. Et encore de nos jours… Je voudrais vous transmettre la joie que la calligraphie peut procurer dans la création de ce lien, tel un fil. » Kôhô Kurihara

Tomomi Kurihara (de son nom d’artiste Kôhô Kurihara) est née à Kitakyushu (île de Kyûshû au sud du Japon) en 1964.

Elevée au sein d’une famille de l’élite artistique, elle est sensibilisée à la beauté esthétique de la calligraphie japonaise dès son plus jeune âge. Elle étudie l’écriture (shuji) à l’école primaire et élémentaire. Puis à l’âge de huit ans, elle approfondie son apprentissage auprès d’un maître de shodô.

En 1984, elle suit les enseignements du grand maître de shodô Mori Shikyo et décide de se consacrer pleinement à la « Voie de l’écriture ».

A vingt-six ans, elle est nommée grand maître de shodô et accède au rang de Shihan (professeur de très haut grade).

Quatre ans plus tard, elle se consacre à l’enseignement de l’art de la calligraphie. En 2011, elle ouvre son école Warakushoin, à Kitakyushu où elle accueille aujourd’hui plus de deux cents élèves âgés de 4 à 88 ans.

Depuis 2001, elle a participé à de nombreuses expositions en Asie de l’Est (Japon, Corée du Sud…) mais également en Europe (Pays-Bas, Belgique, Italie, France…). Le thème récurrent de ses œuvres est la prière.Kôhô nous charme par la qualité de ses écritures d’une étonnante diversité et propose une approche à la fois épurée, poétique et contemporaine de cet art particulièrement populaire au Japon.